Economie : signature Territoires d’industrie

Mardi 25 octobre, Vie et Boulogne signait, avec La Roche-sur-Yon Agglomération et le Pays des Achards, la convention d’objectifs Territoires d’industrie, à Apremont, chez l’entreprise Petitgas.

Qu’est-ce que Territoires d’industrie ?

Lancé par le Premier ministre en novembre 2018, Territoires d’industrie s’inscrit dans une stratégie de l’État de reconquête industrielle et de développement des territoires. Fin 2021, l’initiative est à l’origine de 1 800 projets sur 146 territoires et 542 intercommunalités.

Elle vise à mobiliser de manière coordonnée les leviers d’intervention qu’ils relèvent de l’État et de ses opérateurs, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics ou des entreprises, au service de l’industrie et de leur territoire.

Cette nouvelle approche repose sur plusieurs principes :

  • Un principe de ciblage visant à soutenir plus particulièrement les entreprises sur chacun des territoires identifiés dans le cadre de cette initiative ;
  • Un principe de gestion décentralisée, qui s’inscrit dans le cadre des compétences économiques des régions et des intercommunalités. Les projets devront d’abord être proposés, construits et animés par les acteurs locaux : industriels, maires, présidents d’intercommunalités au service d’une approche « du bas vers le haut ».

Le territoire d’industrie Vendée-centre

A la suite du protocole d’accord signé le 2 avril 2021 pour s’engager dans le dispositif « Territoires d’industrie », les territoires de l’Agglomération de La Roche-sur-Yon, Vie et Boulogne, le Pays des Achards – qui composent le « Territoire d’industrie » Vendée-Centre – ont voulu aller plus loin en signant un contrat Territoire d’industrie aux côtés de l’État, La Région des Pays de la Loire, BPI France, et la Banque des territoires afin de se fixer des objectifs thématiques et des actions.

Trois enjeux majeurs ont été définis pour le « Territoire d’industrie » Vendée centre

  1. Créer les conditions favorables au développement des entreprises industrielles ;
  2. Créer les conditions favorables au développement de l’attractivité et au recrutement des compétences dans l’industrie ;
  3. Créer les conditions environnementales favorables à une démarche « éco-productive » innovante : valorisation des friches disponibles et nouveaux projets industriels économes.

Les 6 ambitions du dispositif Territoire d’industrie Vendée centre

  • Attractivité de l’industrie, de ses filières et de ses métiers auprès des jeunes (Collège, Lycée, Mission Locale, Universités et autres établissements d’enseignement supérieur et recherche) : développer des actions en matière évènementielle et d’outils promotionnels ;
  • Attractivité du territoire par l’habitat : favoriser la construction d’un habitat adapté à la typologie des salariés et créer les outils facilitant l’accès au logement ;
  • Attractivité par son identité : développer la marque employeur ;
  • Attractivité autour d’une stratégie partagée territoriale : créer les conditions d’une gouvernance partagée sur les stratégies de développement des 3 territoires

  • Faciliter et organiser le déplacement domicile-travail (Plan de Déplacement Inter-Entreprise, ..) ;
  • 3 gares, 3 projets ;
  • Développer l’aérodrome, et notamment les liaisons d’affaires ;
  • Accompagner les tiers-lieux ;
  • Développer les nouvelles mobilités.

  • Piloter et faciliter l’Offre/Demande de formation (formation initiale, formation tout au long de la vie, formation temporaire, enseignement supérieur) : actions évènementielles, implantations de formations en continu ou en apprentissage ;
  • Développer l’offre « campus inter-territoire » ;
  • Lancement de campus des métiers ;
  • Création d’une Technopole.

  • Traitement des friches industrielles, incluant notamment les problématiques de dépollution ;
  • Remise sur le marché de bâtiments vides ou peu utilisés, de fonciers économiques inutilisés ;
  • Transition vers une nouvelle forme de zone d’activité économique, en prise directe avec les enjeux d’aujourd’hui en termes de développement durable et d’écologie au regard du Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) et des contraintes de limitation d’utilisation du foncier (Zéro Artificialisation Nette).

  • Accélération et simplification des procédures administratives ;
  • Anticiper les potentielles difficultés règlementaires et demande de dérogations à des règlementations existantes dans des cas spécifiques ;
  • Accompagner les entreprises dans leurs démarches administratives et le montage des dossiers règlementaires ;
  • Favoriser l’accompagnement des entreprises.

  • Renforcer la compétitivité industrielle : créer les conditions d’un accompagnement permanent des entreprises dans leur développement de projets ;
  • Accompagner les mutations là où il existe des besoins, et notamment dans la digitalisation de l’économie, et les énergies nouvelles ;
  • Développer les démarches de transition écologique.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×